BIOGRAPHIE

BigJ_001.jpg

Né à Montréal à la fin des années 60, j’occupe dès la tendre enfance une variété de jobines  pour devenir financièrement libre. Vente de bonbons à la petite école, « run » de journaux, coupe de gazon et pelletage de neige pour le voisinage. J’occupe mon véritable premier emploi à 16 ans et un jour en tant qu’emballeur à l’épicerie du coin. Se succède une variété d’emplois  jusqu’au début de la vingtaine, travaillant pour la ville, le Hilton Bonaventure, l’hôpital Notre-Dame, Radio-Canada et le Ministère du revenu du Québec. Durant mes études universitaires en cinéma, j’entreprends ma carrière de pigiste, travaillant comme technicien en cinéma et en télévision, passant à l’occasion devant la lentille tout en poursuivant ma carrière de cinéaste indépendant, pour finalement avoir un débouché dans l’univers du vidéo-clip et de la pub en tant que réalisateur. Dès lors, j’entreprends une multitude de productions au cours d’une quinzaine d’années , touchant aux films corporatifs , aux séries télévisées et au web comme réalisateur, producteur, directeur-photo, directeur artistique, monteur, etc.…Parallèlement à ma carrière de cinéaste, je travaille comme photographe , créant le portfolio de plusieurs mannequins montréalais. Mon travail dans ces univers m’a donné l’occasion de participer à plus de 80 festivals à travers le monde où j’ai récolté plus d’une vingtaine de prix et mentions.

Voulant toucher à de nouveaux horizons, je délaisse la photographie, le cinéma et la télévision pour entreprendre la création de meubles et le design d’espaces de vie et de travail. Cela m’amènera à œuvrer en rénovation comme menuisier/designer pendant plusieurs années, tout en essayant divers autres métiers avec lesquels je n’ai aucune affinité, tels la vente automobile, la promotion et vente publicitaire d’un magazine, portier dans des clubs et gestion immobilière.

Des emplois loin de la création, mais qui permettent de rester libre et de continuer ma quête pour un monde meilleur. Utopique certes, mais bonne raison pour se lever tous les matins et entamer ma journée. Cet idéalisme m’a poussé dès l’adolescence à faire du bénévolat que je continue encore aujourd’hui.

A la mi-quarantaine, avec déjà une quinzaine d’année d’expérience à organiser des matchs de hockey, j’ai mis sur pied la LFA, une ligue de hockey adulte qui se démarque de toutes les autres dans le domaine. Elle a rapidement pris de l’expansion ainsi que de la notoriété et avec mon travail communautaire occupe presque tout mon temps depuis.

Sportif,  j’apporte une attention spéciale à ma santé et à celle des autres autour de moi. Je porte avec moi un peu des 40 quelque pays que j’ai eu la chance de découvrir sur mon chemin de vie à travers des voyages personnels et professionnels.

La vie est longue mais elle passe vite! Je fais tout ce que je peux pour lui donner un sens.
JFD